9,2 milliards Fcfp d’investissements privés soutenus par le Pays au titre de la défiscalisation locale

Sous la présidence du Vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, la première commission consultative des agréments fiscaux de l’année s’est tenue, mercredi, pour examiner 7 dossiers, comprenant 6 projets liés au développement de l’économie bleue polynésienne, dans les domaines de la croisière, du mareyage et du charter nautique. L’ensemble de ces projets représente un montant d’investissement global de 9,2 milliards Fcfp injectés dans l’économie polynésienne.

Le montant de l’aide du Pays, sous la forme de crédits d’impôts et d’exonérations de l’impôt sur les sociétés en phase d’exploitation s’élève à 4,2 milliards Fcfp. En termes d’impact économique, il est prévu la création de 186 emplois directs dès la mise en exploitation des investissements et le maintien de 232 emplois existants.

Les projets ayant reçu un avis favorable seront présentés prochainement en commission du contrôle budgétaire et financier à l’Assemblée de la Polynésie française.

Pour l’exercice 2019, le Gouvernement de la Polynésie française a décidé de poursuivre ses efforts pour soutenir le tourisme, notamment en étendant la défiscalisation locale à la construction de pensions de famille pour accompagner le développement touristique dans les archipels, mais également en portant à 60% le taux de crédit d’impôt pour les rénovations d’hôtels ou de résidence de tourisme international pour encourager les projets de développement ou d’extension de capacité d’accueil. Par ailleurs, ce taux de crédit d’impôt a été porté à 50% afin de favoriser le développement de sociétés polynésiennes de croisière.

Enfin, la construction de parkings isolés ou intégrés à un immeuble est désormais éligible. Ces parkings devront participer à l’embellissement de l’espace (habillage des façades, parois végétales) et à l’amélioration de la circulation automobile.